jeudi 27 août 2015

Voyage en Corse

Cela fait bien longtemps que je n'ai rien écrit sur ce blog. Beaucoup de travail, beaucoup de déplacement à l'étranger et en plus un déménagement! A ce propos j'avais oublié à quel point il était difficile de déménager une grosse quantité de bouteilles. Mon dos en a largement souffert!
Mais bon voilà, c'est fait. Et pour se reposer nous avons passés quelques semaine en Corse, dans la maison familiale. J'ai évidemment profité de cette occasion pour refaire un peu le stocke de vins locaux. Après quelques essais je me suis finalement concentré sur mes classiques, à savoir le domaine U Stiliccionu de Sébastien Poly pour les rouges, et le(s) domaine(s) Arena pour les blancs. Pourquoi ces (s)? Figurez vous qu'après un partage des vignes il y a à présent trois domaines Arena: celui des parents et ceux des deux fils. Chez Arena père le Carco blanc 2014 m'a beaucoup plu avec des arômes de fruits blancs croquants et une belle allonge. Il y avait deux Bianco Gentile à la dégustation: celui du père issu de la parcelle Carco et celui d'un des fils (Antoine-Marie) des Hauts de Carco, parcelle pleine de fossiles marins. Ce dernier vin, plus frais, un peu moins puissant m'a également beaucoup plu. En rouge le Morta Maïo 2009 offrait une texture épanouie et des arômes riches de cuirs et de fruits noirs.
Mais en rouge, en Corse, le sciaccarellu (cépage exclusivement corse) me plait plus que le niellucciu auquel je reproche des tannins un peu trop durs à mon gout. La contre partie est que le sciaccarellu peu générer des vins un peu alcooleux, comme peut le faire le grenache. Or ce n'est pas du tout le cas chez Sébastien Poly. En particulier sa cuvée d'entrée de gamme, Antica 2012, sur granite offre des arômes de fruits rouge et noirs, une pointe épicée, une bouche élancée par une belle acidité et un texture légère malgré une belle richesse méridionale. La cuvée Damianu, vin sans soufre ajouté, bien qu'un peu plus rond, est d'une buvabilité extrême... malheureusement ce vin n'est plus dispo au domaine. Finalement, la cuvée Kallisté offre un style différent en associant le sciaccarellu au niellucciu sur un terroir argilo calcaire. En effet il y a plus de densité, c'est plus riche. Un vin finalement un peu plus classique qu'il faudra attendre un peu et réserver à un beau plat mijoté d'automne.

2 commentaires:

  1. Je suis très content que vous avez recommencer d'écrire! Je viens d'acheter mes 2014 de Pfifferling et pensais à ce blog.

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour ton retour; cela m'encourage à continuer...

    RépondreSupprimer

Rechercher dans ce blog

Follow by Email