dimanche 14 janvier 2018

Auvergne et Lozère

Cela fait maintenant quelques mois que nous sommes rentré du Japon. Ce fut une superbe expérience mais c'est vrai que malgré les quelques restaurants et bars à vin dont j'ai parlé dans mon message précédent, la consommation du vin en tant qu'aliment, c'est à dire à dose modérée lors de repas et cela plusieurs fois par semaine, m'a pas mal manquée. Globalement l'ambiance des campagnes françaises m'a manquée et ce fût avec grand plaisir que nous avons passé quelques jours dans le Massif Central afin de nous réadapter (l'ambiance citadine française ne m'a en revanche pas trop manquée...).
Lors de cette escapade nous sommes retourné à l'auberge de la Tourre sur la plateau de l'Aubrac. Au menu que des bons produits, un plateau de fromage hors norme et les vins natures de Stéphan Elzière. En l'occurrence nous avions rencontré ce vigneron modeste et sympathique la veille à Massiac. Les vins issus du coteau abrupte de Molompize m'ont vraiment emballés. En particulier la cuvée de syrah Cantabile 2015 offre un fruit d'une grande pureté, d'une fraicheur parfaite alliant les arômes de fraise, de myrtille et de ronce. A table, ce vin accompagne sans faiblir un grand nombre de plats.
Autre révélation auvergnate, les vin de Vincent Marie du domaine No Control. Pour l'instant tout ce que j'ai bu était emballant. Il y a beaucoup de vie dans ces vins et pourtant aucune déviance. Les milieux de bouche sont très gourmands et la fin de bouche ne manque pas de fond. Des vins d'une grande évidence qui me font un peu penser à ceux de Christian Ducroux.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Rechercher dans ce blog

Follow by Email