dimanche 15 mars 2015

Les 3 cinq

5 à table, 5 heures à table, 5 bouteilles: nous avons fait honneur à la tradition du repas à la française reconnu par l'UNESCO. J'avais imaginé un repas aux consonances méditerranéennes avec à l'apéro un saucisson venant de chez François Albertini de la Casinca en Corse du nord. Ensuite une salade de poulpe venant de la côte bleue non loin de Marseille puis un carré de veau tigré venant lui de chez Abbatucci en Corse du sud. Pour finir, après le fromage, une traditionnelle mais au combien sympathique tarte aux pommes.

La cuvée Violette 2013 de Bouju (Auvergne) était un peu dure, assez amère, un peu réduite en dégustation seule. Dans l'action, face au saucisson, le vin était bien plus avenant exhibant des notes fraiches et fruitées. Avec le poulpe le Tire à Blanc 2013 de Castex (Rousillon) était au top avec une superbe fraicheur et des notes d'ananas, de poire et cette espèce de salinité propre au domaine. Pour accompagner le carré de veau et des légumes braisés (choux frisé, navets, topinambours, carottes) le Croze Hermitage 2012 de Dard et Ribo était sur le tension et la longueur alors que le Fleurie La Grande Rose 2013 de Balagny était sur une délicatesse florale assez envoûtante. Avec les légumes la syrah s'imposait alors que le gamay accompagnait parfaitement le veau; en tout cas, deux très beaux vins. Pour finir avec un comté et un gruyère, le savagnin 2005 d'Overnoy nous a lavé la bouche avec une bouche toute en énergie et en délicatesse. En ce qui concerne les vins je parlerais d'un parfait crescendo vers l'épure...
Le carré; bon évidemment nous ne l'avons pas fini (la peur de manquer?!).
 
Une très belle série...
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Rechercher dans ce blog

Follow by Email