dimanche 8 juin 2014

Un vin finalement très japonais

Etant à Paris à l'occasion d'un rendez-vous professionnel, dans les environs de Dendert Rochereau, j'en profite pour visiter la Cave des Papilles que je ne connaissais pas. Voilà un bien bel endroit dédié aux vins naturels. J'y ai trouvé en particulier une très belle sélection de vins du Jura et cela fût l'occasion de gouter un vin fait par un vigneron dont on m'avait dit le plus grand bien. Kejiro Kagami est un japonais installé dans le sud du Jura, à proximité de chez JF Ganevat, à Grusse. Il n'est pas né de la dernière pluie car avant de se lancer avec le Domaine des Miroirs, il avait travaillé avec Thierry Allemand et Bruno Schueller. Pour accompagner du poisson fumé le caviste me conseille la cuvée "Sonorité du vent" 2011, 100% chardonnay. Rapidement après l'ouverture les odeurs soufrées désagréables disparaissent pour laisser place à de subtiles notes florales et fumées. La bouche peut sembler dans un premier temps légère car elle ne développe rien ne pouvant apparaître comme étant lourd. Néanmoins on ne tarde pas à se rendre compte que le vin est d'une superbe longueur. La bouche a la même fraicheur que celle de l'eau de roche ce qui n'exclut un léger gras. Un vin magnifique, de grande classe qui l'air de rien, impressionne; à la japonaise quoi...

1 commentaire:

  1. J'ai à nouveau bu ce vin et je l'ai trouvé assez différent, plus puissant, presque exubérant. Mais l'équilibre et la longueur ne trahisse pas la grande qualité de cette bouteille!

    RépondreSupprimer

Rechercher dans ce blog

Follow by Email