mardi 1 octobre 2013

Ganevat et Belair Marquis d'Aligre: bref, une bonne soirée

Comme il est agréable d'avoir dans sa famille d'autres amateurs de vin! Il s'instaure une solidarité nécessaire pour faire front contre les remarques désobligeantes de la "masse inculte" qui nous reproche le temps et l'argent que nous coûte cette passion, reconnaissons-le, un peu dévorante! ;-) Lorsque l'on va manger chez ma belle-sœur, on boit bien et généralement, des vins que je n'ai pas en cave.
Pour accompagner le foie gras nous avons bu un Macvin du Jura de Ganevat. Je ne sais pas s'il est conventionnel de boire ce breuvage en début de repas car le degrés d'alcool et le niveau de sucre sont assez élevés. A l'ouverture il y a beaucoup de volatil et ça pique un peu le nez. Avec le temps cela passe sur de fines notes de clémentines confites. La bouche est dans la continuité avec une grande force, de l'harmonie mais également beaucoup de gourmandise. Il faut se restreindre afin de ne pas rouler sous la table dés le début.
Ensuite, sur de simples pâtes à la truffe blanche (d'Alba), on boit un Margaux 98 Belair Marquis d'Aligre. J'ai adoré ce vin qui offrait la retenue des vrais bordeaux avec la délicatesse du terroir et le naturel engendré par une vinification à l'ancienne. Impossible de ne pas finir la bouteille sur le plateau de fromage.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Rechercher dans ce blog

Follow by Email