dimanche 29 septembre 2013

Saturne à Paris

D'après ce que j'ai compris une personne ayant de très bons moyens a eu envie de faire confiance à un couple cuisinier-sommelier en lui donnant les moyens de ses ambitions. C'est donc une forme de mécénat qui a donné naissance à Saturne à quelques pas de la Bourse.
Le menu de midi est à 37 €. Je choisis les encornets et le porcelet. Nous avons envie d'un rouge et la carte des vins est juste allucinante et grandiose pour celui qui aime le vin nature. De plus les prix me paraissent respectueux de l'amateur de vin. Je choisis une mondeuse de Jean-Yves Péron: Champs Levat 2008. Après quelques minutes je vois arriver le sommelier avec un magnum. Il m'explique qu'il n'y a plus de 2008 mais il me propose de tirer une bouteille d'un magnum de 2004; sinon il y a des 09, 10 et 11. Je n'hésite pas longtemps avant d'accepter avec plaisir le 04. Le vin est à point avec des arômes certes évolués mais pas du tout fatigués. La bouche est ultra salivante, gourmande, très équilibrée malgré une acidité marquée. L'accord avec l'encre des encornets est aussi magique qu'innattendu. Cela marche également très bien avec le porcelet.
En ce qui concerne la cuisine je l'ai trouvée originale, savoureuse. Elle est moderne au sens où le goût repose plus sur les produits que sur des sauces. Seul le dessert m'a laissé de marbre.
Au final voilà une adresse que je recommande volontiers, surtout si on aime les vins natures.

2 commentaires:

  1. Par curiosité, combien vendent il la bouteille de Champ Levat? C'est pour avoir une idée du coeff...
    Merci!

    jb

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 38euros quelque soit le millésime. Font un facteur 2 m'ont-ils dit par rapport à leurs prix à emporter. Je trouve que c'est vraiment bien, surtout pour Paris... Néanmoins certains vins plus difficile à trouver, genre Overnoy sont beaucoup moins intéressants (+de 60euros le Ploussard 11 d'après mes souvenirs).

      Supprimer

Rechercher dans ce blog

Follow by Email