mercredi 19 juin 2013

Le rosé de Castex

Moi, le rosé, généralement c'est pas trop mon truc. Il y a souvent un côté un peu artificiel qui me dérange. Par ailleurs il est difficile d'en trouver un bien équilibré. Pourtant, avec la cuisine estivale c'est souvent ce qu'il y a de mieux. Je me souviens pas exemple d'un accord d'anthologie entre le Chemin de la Brune du domaine l'Anglore et des beignets de fleurs de courgettes (c'est une de mes spécialités!...). Egalement, avec des courgettes farcies au brocciu, un rosé artisanal corse s'était super bien comporté.
Hier soir, ma femme a fait la première soupe au pistou de l'année. Je trouve généralement qu'un rouge méridional à base de grenache, se marie bien avec ce plat. Mais là j'ai eu envie de changer. Lors de mon récent passage à Perpignan j'avais goûté puis acheté le rosé 2012 de ce vigneron emblématique du Roussillon version nature qu'est Alain Castex.
Le vin a besoin d'aération pour que les arômes aillent sur les fleurs (rose, lilas) et les fruits (pamplemousse, grenade). La bouche est d'un équilibre bluffant tout en puissance et en longueur. Il n'y a aucune lourdeur dans ce vin plein de force qui apparaît paradoxalement assez aérien. L'accord avec la soupe est excellent.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Rechercher dans ce blog

Follow by Email