dimanche 26 mai 2013

JURA, Jura, jura...

Y a des fois, où tout ne va pas bien. Des fois où l'on a besoin de soutien. Et c'est vrai que dans ce type de situation, le gourmand a clairement un avantage. Rien que le fait d'imaginer qu'une fois à la maison on va pouvoir se régaler avec tel ou tel plat, accompagné de tel ou tel vin, déjà on va mieux. Alors, il y a peu, dans un train qui me ramenait à la maison, je me suis mis à penser au vin que j'allais ouvrir pour accompagner la simple quiche que me femme était en train de faire. Je voulais quelque chose de léger, de reposant, mais qui en même temps me fasse m'évader dans la simplicité et la gaieté. Et lorsque j'ai pensé au Ploussard 2011 d'Houillon, je me suis senti bien. De plus le vin a été au niveau de mon attente... magnifique!
Deux jours plus tard, histoire de continuer dans la bonne humeur j'ouvre un Grusse en Billat 2008 de Ganevat. J'aime ce vin, qui ne montre pas les muscles, qui reste équilibré même en se réchauffant; superbe!
Je sais, avec ces deux domaines j'ouvre des portes ouvertes; rien de nouveau sous le ciel du Jura, nous avons affaire ici à ce qui se fait de mieux. Merci à ces vignerons pour tout ce travail qui nous apporte tant de plaisir.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Rechercher dans ce blog

Follow by Email