mardi 26 février 2013

Il ferait pas un peu le malin... lui?

François Ganevat, dit Fanfan pour ses amis, est un bienfaiteur du Jura. En effet, il y a quelques années, cette région était surtout connue pour ses vins de voile, vins de grande qualité mais suffisamment originaux pour rester des vins de niche. Depuis nous avons découvert ses vins ouillés issus de savagnin mais également de chardonnay. Des vins beaucoup plus abordables du point de vue gustatif. Et dans cette démarche Ganevat a clairement un rôle moteur. En effet après un passage en Bourgogne, sans doute s'est-il rendu compte qu'avec les terroirs dont il disposait à Rotalier (sud du Jura, même pas sur les coteaux les plus prestigieux de la région) il aurait la possibilité de faire aussi bien, voir mieux que la plupart des bourguignons. Et le Chalasse VV 2008 que je viens de boire semble confirmer que ce pari est gagné.
Le nez est bien ouvert, très puissant, plutôt complexe et pur. La bouche est tendue par une forte acidité, la matière est imposante, la finale est longue. Rien à dire, le vin en impose et aucune notes d'élevage n'a attirées mon attention. Cette bouteille est je pense capable d'humilier 95% de chardonnays bourguignons. Néanmoins, je trouve que cela ressemble plus à une démonstration qu'à une recherche de justesse. Je m'explique: dans cette démarche le vigneron montre clairement qu'avec une viticulture propre, des rendements réduits, beaucoup d'attention à la vigne et la cave, un terroir moins coté que d'autres peut donner des grands vins. Mais le mieux n'est-il pas l'ennemi du bien: par exemple des rendements plus importants ne donneraient-ils pas des vins plus fins, plus équilibrés, plus frais? En effet, en pure dégustation ce vin en impose, mais à table je le trouve un peu too much; la bouteille ne descend pas si vite que cela.
Si je me permets d'écrire cela c'est que ce sentiment repose sur un certains nombres de bouteilles. Notez, qu'avec ses rouges, je n'ai en rien la même pensée!


1 commentaire:

  1. Bien d'accord avec tes remarques ! Les jus des rouges se glougloutent tout seul et sans forcer. Effectivement les blancs avec leur profondeur paraissent moins digestent parfois mais que c'est bon tout de même !

    RépondreSupprimer

Rechercher dans ce blog

Follow by Email