lundi 24 décembre 2012

Fêtes de fin d'année: première étape


Premier repas en famille; le premier de ce marathon qu'est cette période de fête! Comme ce sont les fêtes, il est de tradition de commencer le repas avec des bulles. Pas de champagne, comme très généralement, mais plutôt un Vouvray: le 2007 du domaine Huet. La bulle est fine, la sensation en bouche est délicate et gourmande tout en étant bien fraiche, encore un peu jeune sur les fruits blancs. Pour le foie gras j'avais choisi un de mes classiques: le Quintaine 2004 des Thévenet. La robe est dorée, le nez complexe sur des notes fumées de fruits exotiques caramélisés, d'amandes grillées... La bouche apparaît sobre comparé au nez: plus dans la longueur, bien sèche, salivante! Accord excellent avec le foie gras mi-cuit! Avec les crevettes cuitent au court-bouillon et simplement accompagnées d'une mayonnaise je sers un Chablis 2005 de Vincent Dauvissat. Le nez est très chablisien sur des notes marines et minérales. La bouche est assez large, ronde mais finie finement. Seules, avec un peu d'aération, des notes torréfiées viendront légèrement me déranger. Finalement, le seul rouge du repas sera servi avec des filets de cerfs, crème au topinambours et une réduction de vin rouge au cacao légèrement miellé (la sauce n'apparaît pas sucrée, mais le miel équilibre l'amertume du cacao). Je sers un Chambertin 2002 de Rossignol-Trapet. Le nez nous conduit directement en Bourgogne. Dans un premier temps très floral (lilas, violette) vient ensuite la cerise et une pointe végétale rafraichissante. La bouche est belle, assez gourmande, longue, construite  autour d'une structure tannique ferme mais pas dure sans le moindre boisé. Le vin est très bon et un digne représentant de son pédigrée (pourtant très haut). Néanmoins, lorsque l'on connaît le prix de la bouteille, peut-être est-on en droit d'attendre encore plus... plus de complexité, plus de magie...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Rechercher dans ce blog

Follow by Email