samedi 18 août 2012

Grosse chaleur: vive le pays Nantais


Il faut chaud et si l'on boit du vin il faut que celui-ci soit hyper frais (et là je ne parle pas de température!). Pourtant un vin n'ayant comme seule qualité que sa fraicheur a de bonne chance d'être acide et peu gourmand. Comme nous sommes exigeants et que nous voulons le beurre et son argent nous recherchons l'impossible. Et c'est bien là un des mystères du vin, arriver à concilier ce qui semble paradoxal: ici la fraicheur et la gourmandise. Mais ne nous y trompons pas, seuls les grands vignerons, ceux qui sont les plus pointilleux y parviennent. Justement je goute pour la première fois un vin de Marc Pesnot: vin de France La Bohème 2011, un vin de type muscadet (mais sans l'appellation). Un jus qui se boit tout seul car très gourmand et d'une fraîcheur toute redoutable. De plus il accompagne très bien bon nombre d'aliments estivaux. Pour finir c'est un bon rapport qualité-prix...
A la seule dégustation de cette bouteille, je sais que le gars qui l'a faite se donne un mal de chien...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Rechercher dans ce blog

Follow by Email