lundi 23 juillet 2012

En vacances en Corse entouré des odeurs puissantes et sauvages du maquis et de la Castagniccia, il est nécessaire de boire des vins qui ne trichent pas, sous peine de se retrouver face à une boisson qui dans ce contexte pourrait apparaître ridiculement apprêté. Les vins locaux en l'occurrence sont souvent de bons compagnons. Par exemple un Carco blanc 2008 d'Arena s'est montré, avec un peu d'évolution, magnifique de précision et de longueur! Un 100% schiaccarellu, la Robe d'Ange 2005 du Clos Fornelli (un des premiers millésimes de ce couple ayant repris les vignes familiales en Castagniccia), avec un peu de garde a acquis de jolis arômes sans rien perdre de sa finesse.
Finalement dans un restaurant de Cervione, Les 3 Fourchettes, le rosé vinifié par le patron nous a vraiment séduit avec ses arômes d'agrumes et sa bouche sèche et sapide. L'accord avec des courgettes farcies au Brocciu est remarquable!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Rechercher dans ce blog

Follow by Email