dimanche 18 mars 2012

Un "grand" vin méridional

Traverse 2010 du Domaine de l'Anglore. Avec Eric Pfifferling nous sommes de mon point de vue dans une des plus belles expressions des vins du Rhône Sud. Ceci s'applique en tout cas aux cuvées Végades et Traverses. En revanche, je ne comprends pas l'émulation que provoque le Tavel; le meilleur rosé du monde pour certains!?  Moi je préfère vraiment les rouges, beaucoup plus fins. Par exemple ces Traverses à l'aromatique très délicate, assez complexe sur des notes florales, de violette en particulier, de fruits rouges, de réglisses, de miel brun, de menthe poivrée... La bouche est fraiche, avec une matière très fine mais assez dense. La finale s'harmonise avec un peu d'aération. Aucune lourdeur et pourtant un vin clairement méridional; magnifique! Un vin bu sur sa jeunesse; je serais toutefois curieux de voir ce que cela donne avec un peu d'évolution. J'essaie d'en garder, pas facile...




3 commentaires:

  1. Les rouges sont sincèrement superbes, un peu comme ceux de Michèle Aubéry (Domaine Gramenon) et ils évoluent superbement sur certaines cuvées. Pour son Tavel (rosé) - personnellement - je n'ai pas goûté plus intense. Même si il y a d'autres rosés que j'aime beaucoup (Chante-Coucou d'Elian Da Ros, Rosé d'Equinoxe de Yannick Amirault, Rosé d'1 Jour de Mark Angeli ...)celui d'Eric Pfifferling restera pour moi la plus grande claque que j'ai prise.

    RépondreSupprimer
  2. En ce qui concerne le rosé, "intense" est en effet un bon qualificatif. Dans un registre très différent (fraicheur diabolique) j'ai beaucoup aimé celui de Gilles Azam (Limoux) dégusté au salon du vin de mes amis.
    C'est vrai que Gramenon fait également de très beaux vins en Rhône Sud. Toutefois, contrairement à l'Anglore, les millésimes chauds marquent pas mal les vins. Les 2009 par exemple sont à mon gout un peu trop puissant alors que ceux de Pfifferling sont juste superbes (mais faut que je les garde pour les voir évoluer...).

    RépondreSupprimer
  3. J'ai rebu il y a peu cette Traverse 2010: le vin a encore progressé en finesse depuis avril dernier...

    RépondreSupprimer

Follow by Email