jeudi 15 mars 2012

Difficile de faire plus différent


Deux beaux vins bu lors d'un apéro. Un concours de circonstances fait que l'on commence par le Gewuztraminer Hengst 2004 de Zind-Humbrecht (16°!) en 37,5cl. Le nez est magnifique, complexe, riche mais sans ostentation. La bouche est sèche, serrée, tenue par une puissante amertume, de belle longueur. Un beau vin très classe. On ouvre ensuite un Quartz 2008 de Courtois ("seulement" 12°). Le vin souffre un peu derrière l'alsace; un peu court malgré une forte présence minérale. Toutefois en s'aérant et en se réchauffant le plaisir est bien présent; mais je l'ai déjà bu plus ouvert. Il aurait évidemment fallu boire les vins dans l'ordre inverse mais l'humeur n'était pas à la prise de tête.

Ce soir l'alcool du Hengst était parfaitement intégrée contrairement à ce que certains ont put expérimenter comme ici. Le Quartz offre la fantastique aptitude de bien accompagner presque tous les plats qu'on lui propose.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Rechercher dans ce blog

Follow by Email