lundi 8 décembre 2014

Un week-end à Paris

Un week-end à Paris est toujours l'occasion de faire quelques belles tables et donc de boire de beaux vins.

Le Comptoir Canaille dans le 9ième est une belle adresse assez courue qui propose une cuisine basée sur des produits de qualités. La carte des vins est encore un peu courte mais de qualité. Ce fût en l'occurrence l'occasion de découvrir le domaine des Rouges Queues avec le Maranges "Vigne Blanche" 2013. Ce vin, comme tous les Maranges, et contrairement à ce que peut évoquer le nom de la cuvée, est un vin rouge à base de pinot noir (comme tous les rouges de la Côte de Nuits). Je pense qu'il est clairement servi trop jeune car durant tout le repas le nez restera bien sage voire muet, avec un bouche un peu dure malgré un fruit assez pur.

Le lendemain au Café Paul Bert le Croze-Hermitage rouge 2012 de Dard et Ribo est en revanche au top: c'est fin, gourmand, plutôt léger, assez subtil et finalement très addictif. A deux la bouteille ne finit même pas le repas! C'est de la bombe avec l'entrecôte...

Pour un repas de famille autour d'un sauté d'agneau aux olives j'ouvre une Véjade 2013 de l'Anglore. Le vin est dans une très belle phase mêlant délicatesse et présence. Une référence!

A notez que j'ai eu la chance de passer à la cave Augé le jour de la dégustation annuelle des champagnes. Je retiendrai la dégustation des vins de Selosse... immenses vins!

4 commentaires:

  1. Je reviens d'un week-end dans le Beaujolais et le Jura qui a éclipsé de ma mémoire ce pourtant fort sympathique moment parisien...

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,

    au risque de jouer les chieurs, quelques précisions.
    Maranges, ne fait pas partie des Côtes de Nuits, mais des Côtes de Beaune. Le Pinot Noir n'est pas le seul cépage autorisé en Bourgogne, même si dans toutes les AOP prestigieuses de la Côte de Nuits c'est bien le cas. En effet, on peut trouver jusqu'à 2/3 de gamay dans les AOP "Bourgogne passe-tout-grains" et "Coteaux-bourguignons" (ex-bourgogne-grand-ordinaire).
    Bon, après on s'en fout un peu, parce que c'est vrai, la production du Domaine des Rouges-Queues est excellente. Dommage que je ne puise plus les commercialiser...

    RépondreSupprimer
  3. Salut Bebert et merci pour ces corrections! Ma confusion vient du fait que j'ai bu ce Maranges comme j'imagine que doit être un Marsannay: un peu ferme (ah, les clichés...).

    RépondreSupprimer

Rechercher dans ce blog

Follow by Email