jeudi 20 février 2014

Les vins de l'extrême

Il y a certaines bouteilles que je me réserve car je sais qu'il y a de bonnes chances qu'elles ne plaisent pas à d'éventuels hôtes. En effet il s'agit de vins un peu particuliers mais que personnellement j'aime beaucoup.
Ce week-end par exemple j'ai ouvert une mondeuse Champ Levat 2007 de Jean-Yves Péron. Le vin est très bon alliant des arômes de violettes, de fruits acidulés, de sang... La bouche est concentrée avec une structure fine, équilibrée malgré une acidité assez dévastatrice. Cela me fait penser à un cornas en un peu brutal.
J'ai également bu un romorantin 2007 de Claude Courtois. Les arômes sont clairement oxydatifs, puissant, assez complexes. La bouche est concentrée, tonique, acide et très longue. J'aime beaucoup, c'est top avec un grand nombre de plats puissants tels que la poutargue, des sardines aillées...
Deux vins de fort caractère de part une gamme aromatique originale et des équilibres portée par une forte acidité: des vins pas vraiment consensuels...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Rechercher dans ce blog

Follow by Email