dimanche 25 mars 2012

Chanudet, Overnoy et Allemand!


Repas avec un ami très porté sur les vins natures; plus c'est bizarre, plus ça lui plait. Si j'essaie de lui faire plaisir quand il vient manger à la maison, il n'en reste pas moins que je constitue ma cave en fonction de mes gouts qui sont orientés vers des vins plus "maitrisés".

Pour l'apéro, avec un très bon pâté ardéchois je choisis un Morgon 2008 de Chamonard. Le vin n'est pas en forme; entre deux phases. Le côté dentelle qui je lui trouve d'habitude n'est pas présent. C'est toutefois un agréable compagnon; mais je sais qu'il peut donner bien plus.

Ensuite pour accompagner des feuilletés au ris de veau et morilles, j'ouvre un Savagnin 2005 de la maison Overnoy: un vin qui recueille tous les suffrages. Vraiment impressionnant de complexité, de puissance et d'équilibre. L'accord avec le plat est parfait!!! Le seul blanc de la soirée, mais sans doute le vin qui nous aura le plus réjoui.

Finalement sur la côte de bœuf un Cornas 2002 du domaine Allemand: Le nez est puissant et sauvage sur des notes de brulé, de viande grillée, de zan sur un fond floral (rose). La bouche est riche avec un beau fruit (toutefois pas aussi bien défini que sur d'autres millésimes). Le vin finit droit et long. L'acidité importante, mais bien intégrée, et les tanins un peu rugueux en font clairement un vin de table: superbe sur la côte de bœuf. Le vin a atteint une maturité très cornassienne.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Rechercher dans ce blog

Follow by Email